06/03/2000

IN MEMORIAM
Résistant, scientifique et humaniste

Mirko D. Grmek, académicien, éminent scientifique et historien de la médecine français d’origine croate est mort lundi 6 mars 2000 à Paris à l’âge de 76 ans. Il compta parmi les plus grands scientifiques contemporains, novateur dans une discipline qu’il avait pratiquement fondée, et restera certainement comme l’un des plus illustres Croates de notre siècle.

« Aussi reconnu par les savants du monde entier qu’il est méconnu du grand public, ce Croate a passé sa vie à défendre une idée qui lui est chère : la médecine doit s’exercer en toute conscience et la science n’est rien sans humanisme » écrivait élogieusement à son égard le magazine scientifique Eurêka, en 1996, dans un grand entretien qui lui était consacré, et dont le titre « Mirko Grmek, médecin du siècle » donnait la mesure du personnage. Considéré par ses pairs comme l’un des plus grands historiens de la médecine, sa disparition est tout particulièrement ressentie dans la discipline scientifique qui traite de l’histoire et de la méthodologie des sciences expérimentales.

Né en 1924 à Krapina (nord de la Croatie), Mirko Grmek était naturalisé français depuis 1967. Européen convaincu, il s’engage en 1942 dans la Résistance, ce qui l’amènera en Italie, en Suisse puis en France. A la fin de la guerre, il rentre à Zagreb pour y étudier la médecine. Il l’exercera d’abord comme généraliste, puis comme professeur à la faculté, avant de se consacrer entièrement à la recherche après son doctorat en médecine obtenu en 1958 à la faculté de Zagreb. Il y fonde notamment l’Institut d’histoire des sciences de Zagreb et y dirige la première Encyclopédie de la médecine.

Diplômé également de l’École polytechnique d’Italie, il s’installe à Paris en 1963 où le Collège de France lui confie le classement des notes de Claude Bernard, ce qui aura par la suite une influence décisive, puisqu’il en deviendra le spécialiste internationalement reconnu. Diplômé de la faculté des lettres de Paris, attaché, puis maître de recherche au CNRS, il est nommé en 1973 directeur d’études en histoire des sciences biologiques et médicales à l’École pratique des hautes études. Docteur ès sciences et docteur ès lettres, il enseigne aux universités de Berkeley, Los Angeles, Genève, Bologne ou encore Lausanne, et demeure professeur d’honneur de l’université de Zagreb.

Pendant ce temps, il sera également Directeur scientifique de l’Encyclopédie internationale des sciences et des techniques, et rédacteur en chef des Archives internationales d’histoires des sciences. Son Histoire du sida, où il développe sa théorie de la pathocénose, fera date et reste toujours une référence en la matière. Aussi un fil conducteur traverse-t-il l’ensemble de l’œuvre de Mirko Grmek : sa volonté d’effectuer une étude historique sur le savoir et les pratiques médicales antérieures en mettant à profit les connaissances scientifiques actuelles, tout en ayant spécifiquement à cœur d’étudier la genèse des idées, dans une société et une époque données.

Membre de l’Académie croate des sciences et des arts, ainsi que de l’American Academy of Arts and Sciences, son érudition encyclopédique lui vaut certainement d’occuper la présidence de la prestigieuse Académie internationale d’histoire des sciences de 1981 à 1986, puis la Vice-présidence de l’Union internationale d’histoire des sciences en 1997. Fait Chevalier de la Légion d’honneur, il fut également lauréat de l’Académie française, de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine, et reçut la Médaille Sarton.

Bien que n’ayant jamais cessé son activité scientifique, Mirko Grmek a employé les dernières années de sa vie, qui ont aussi coïncidé avec l’accession de la Croatie à l’indépendance, à établir des ponts entre ses « deux patries ». Homme de son siècle, il n’est pas resté insensible au sort tragique qu’a connu sa patrie d’origine après 1991, à laquelle il resta toujours intimement lié. Ses articles remarqués, restant d’une étonnante actualité, ses travaux historiques, comme « Le Nettoyage ethnique », et notamment le remarquable livre « Les révoltés de Villefranche » sur la mutinerie des soldats croates pendant l’occupation en France, en témoignent. Ayant lui-même pris le maquis pendant la guerre, sans doute aura-t-il voulu contribuer personnellement à corriger certains clichés tenaces portant sur le passé méconnu de son pays natal. Au terme de sa vie, il souligna son attachement à sa patrie d’origine en  léguant une part importante de sa bibliothèque privée à l’Académie croate, et ses derniers efforts furent consacrés à poser les jalons du futur Centre culturel croate à Paris, animé jusqu’au bout par le désir de rapprocher la Croatie et la France. Il a été inhumé le 9 mars au cimetière du Montparnasse à Paris.

Parmi ses nombreux ouvrages mentionnons : Léonard de Vinci, dessins scientifiques et techniques (1962), Mille ans de chirurgie en Occident (1966), Catalogue des manuscrits de Claude Bernard (1968), Raisonnement expérimental et recherches toxicologiques chez Claude Bernard (1973), Les Maladies à l’aube de la civilisation occidentale (1983), Histoire du sida (1989, 1995), la Première révolution biologique (1990), le Nettoyage ethnique (en coll.) (1993), Histoire de la pensée médicale en Occident (3 vol.) (1995-99), le Legs de Claude Bernard (1997), les Révoltés de Villefranche (en coll.) (1998), les Maladies dans l’art antique (en coll.) (1998). En novembre 2001, les éditions du Seuil ont publié un coffret posthume de deux ouvrages qui rendent hommage à sa vie et à son oeuvre : La Vie, les maladies et l'histoire & La Guerre comme maladie sociale.

Zvonimir Frka-Petesic

  RECHERCHER
 
  Approfondir

  TOUS LES ARTICLES
  7e Journées culturelles de la Croatie à Coucy-le-Château  
  Dora Maar - Picasso : Regards complices  
  Les sites croates du Patrimoine mondial  
  La langue et la culture croates et la mondialisation  
  Des Racines & des Ailes : Spéciale Croatie  
  « Angle nord » de Hrvoje Pejakovic  
  Vie et Poésie de Tin Ujevic  
  M. Radman : « la question de l'homme transgénique »  
  La Vision de Tondal sacrée Diapason d'or  
  Venise redécouverte par Matvejevitch  
  La Renaissance en Croatie  
  Dessins et gravures de Josip Zanki  
  Radovan Ivsic, poète de l'amour fou et du rêve  
  Tomislav Gotovac, l'infatigable trublion  
  La cyber-citoyenneté selon Andreja Kuluncic  
  Marica Bodrozic ou la candeur d'une enfance dalmate  
  Conférences : Louise Lambrichs & Alain Finkielkraut  
  L'Europe de 2020 s'affiche  
  Jasenka Tucan-Vaillant à l'Unesco  
  Dino Jelusic remporte l'Eurovision junior  
  L'INA rend hommage à Ivo Malec  
  Renata Pokupic est Anna dans Les Troyens de Berlioz  
  Les Symphonistes de Zagreb jouent pour Barbara Hendricks  
  Klapa Vranjic en Provence  
  Miroslav Radman, Grand Prix Inserm 2003  
  Des Racines & des ailes : spéciale Croatie  
  Exposition : Zvonimir Loncaric  
  Dialogos : la Vision de Tondale  
  Salone, capitale de la Dalmatie romaine  
  Cannes 2003 : "Susa" de Dalibor Matanic  
  Rencontres avec cinq poètes croates  
  Dialogos : Lombards et Barbares  
  Edition française de la "Judith" de Marulic  
  Voix dalmate : Kate - Rencontre magique  
  Miroslav Radman élu à l'Académie des Sciences  
  INALCO - Miroslav Krleza et la littérature  
  UNESCO - concilier paysage dalmate et urbanisme méditerranéen  
  Photo - Vraies Semblances, Frank Horvat  
  Exposition Edo Murtic  
  Sorbonne : Franjo Vranjanin - Francesco Laurana  
  Graphisme - Knifer prend le maquis  
  Découverte : l'Adriatique vue par Ulysse  
  Animation - Flash sur les contes croates  
  Poésie - "Personne ne parle croate"  
  Soirée littéraire - Tomislav Durbesic  
  Concert de Maksim Mrvica à l'ADI à Paris  
  Ivan Kozaric au Musée d'Art Moderne de Paris  
  Poésie croate au 4e Printemps des poètes  
  Engagement, Exil, Poésie: Kordic, Hrustanovic, Gotovac  
  Hommage à Jean-Louis Depierris  
  Le Seuil: Hommage à Mirko Grmek  
  Dialogos: La Vision de Tondale  
  Soirée musicale croate  
  Poésies croates au 19e Marché de la Poésie  
  Miro Kovac : La France et la question croate  
  Expo : Atelier 8815  
  Graphisme : Julije Knifer à Saumur  
  Expo : L'Europe des Anjou  
  Je parle français, et toi ?  
  Rétrospective du cinéma croate à la Sorbonne  
  Maksim Mrvica aux 11e Rencontres des Jeunes pianistes  
  Chœurs des églises de Hvar  
  liste complète

 
  ARCHIVES DES BRÈVES  
  IN MEMORIAM
 
Mirko Drazen GRMEK, historien de la médecine et spécialiste de Claude Bernard
 
  Docteur Grmek  
  L'engagement et la cohérence  
  La mémoire manipulée  
  La démocratie européenne à l’épreuve de la guerre contre la Croatie  
  Rudjer Josip BOSKOVIC (1711-1787)  
 

 LA CROATIE | ACTUALITÉS | VIE CULTURELLE | ACCUEIL 

 Haut de page | Plan du site | Nous contacter